bandeau
Y'a une bulle !

Sauver l'emploi

Le nucléaire crée des emplois. Le crime aussi

Les agents de police, et leurs fournisseurs d'uniformes, de matraques, de pistolets. Les juges et les procureurs. Les avocats. Les experts psychiatres, ceux de la balistique, de l'analyse ADN, bref : tous les experts. Et aussi les gardiens de prisons, les architectes et les entrepreneurs qui construisent les prisons. Aux États-Unis, les gigantesques entreprises qui dominent le marché de la livraison des repas dans les prisons exercent un puissant lobbying auprès des députés du Congrès, pour qu'ils prévoient, dans leurs lois, des peines plus longues.

La sortie du nucléaire va mettre des milliers de personnes au chômage, un effet probablement compensé, à moyen terme, par les emplois créés dans le domaine des énergies renouvelables. Rien de tel avec le crime : si tout le monde se mettait à respecter les lois, il s'en suivrait une crise économique majeure.

On peut renoncer au nucléaire. On ne peut pas renoncer au crime.